À la mi-juin, c'était la sortie de fin du primaire de Sarah. Avec les 6èmes années de l'école Laporte, nous allions faire l'ascension du Mont Lafayette. Ce fut une super belle expérience mais la visibilité était complètement nulle cette journée là. Nous nous étions promis d'y retourner avant la fin de l'été et c'est ce que nous avons fait vendredi dernier, le 10 juillet 2015.

Nous étions un petit groupe de neuf personnes. Évidemment, il y avait Sarah, Edith et moi. Anthony, le chum de Sarah, était avec nous. Il y avait aussi Caroline et sa famille: Rémi, Laurie, Charles et Olivier. Je dois faire les présentations de nos amis car j'ai un petit quelque-chose à dire sur chacun. 

 Notre petit groupe juste avant le départ.

Notre petit groupe juste avant le départ.

Anthony

Je connais Anthony depuis la maternelle. Ça a toujours été un bon petit gars. Un sportif, bien élevé et un peu timide. C'est le chum de Sarah depuis un bon six mois. Ils sont très mignons ensemble. Je croyais trouver ça très difficile de voir ma fille avec un amoureux mais curieusement, je suis très zen avec ça. Le fait que je connaisse Anthony depuis déjà sept ans aide beaucoup. Le fait que ce soit un bon garçon aussi. J'ai confiance en lui et je l'aime beaucoup même si je pense qu'il a encore un peu peur de moi... lol. Le plus important pour moi, c'est de voir comment il rend Sarah heureuse. Chaque fois qu'ils passent du temps ensemble, je peux voir les yeux de ma fille briller.


Charles avec un air déterminé.

Charles

Charles est du même âge que Sarah et Anthony et je le connais depuis aussi longtemps. Il était au même arrêt d'autobus que mes enfants avant. Edith et moi l'aimons depuis la maternelle à cause d'une anecdote le représentant tellement bien. En maternelle, à l'arrêt d'autobus, il s'apprêtait à monter à bord quand il a vu Sarah (qui avait une tête de moins que lui). Il s'est tassé et a invité Sarah à monter avant lui. Cinq ans et déjà un gentleman.


Rémi

C'est Rémi que je connaissais le moins. Nous nous sommes croisés dans les randonnées scolaires quand ses enfants étaient encore à l'école Laporte et parfois à d'autres occasions. La randonnée d'hier m'a permis d'en apprendre un peu plus sur ce qui le motive dans la vie. Rémi a fait l'ascension du Mont McKinley il y a quelques années. Il est passionné par les défis dans des conditions extrêmes. On se rejoint sur le goût de relever des défis mais pas sur les conditions extrêmes. Je lui laisse les vents à 140 km/h sur le flanc d'une montagne enneigée et je vais poursuivre ma course sur de plus longues distances. Ce fut très agréables de jaser avec lui lors de cette belle randonnée.


Caroline

Caroline enseigne l'éducation physique à l'école de mes enfants depuis 12 ans. Ça fait déjà sept ans que nous faisons des activités ensemble. J'essaie de participer à toutes les sorties scolaires de mes enfants. C'est une prof dynamique qui sait comment pousser les enfants à donner le meilleur d'eux-même. C'est fou la quantité d'heures qu'elle consacre au projet Santé Globale. Edith et moi en somme conscients et nous tentons de l'aider du mieux qu'on peut quand elle a besoin de nous. Avec le temps, Caroline est devenue une amie beaucoup plus que le professeur des enfants. Avec Étienne qui commence l'an prochain, elle devra nous endurer pendant encore 6-7 ans... Hé! Hé! C'était le fun de refaire Lafayette avec elle sans la pression de l'organisation et de la responsabilité d'une trentaine d'enfants de 6ème année.


Olivier

J'avais croisé Olivier à quelques reprises mais je ne lui avais jamais parlé. Olivier a 8 ans et c'est le portrait craché de son grand frère Charles. Il est tellement mignon. C'était notre point d'interrogation pour la journée. On se demandait s'il serait capable de suivre le rythme sur une randonnée de 15km avec un dénivelé important. Il disait à Caroline: «Maman, tu me sous-estimes!» Il avait bien raison. Les cinq jeunes ont passé la journée en avant de nous. Olivier n'avait aucune difficulté à suivre les plus grands mais en plus, c'était un exemple de bonne humeur. Il nous a vraiment impressionné (et charmé).

Maman, tu me sous-estimes!
— Olivier, 8 ans

Laurie

Finalement, il y a Laurie, 13 ans et qui est presque aussi grande que moi. J'ai toujours eu un faible pour Laurie. Elle a fait presque tout son primaire à la même école que mes enfants. Je l'ai toujours trouvée jolie mais ce n'est pas juste ça. J'ai toujours trouvé qu'elle semblait avoir du chien... ce que son père m'a confirmé en riant. Elle a toujours été gentille avec mes enfants. Une vraie petite maman. Je l'aime beaucoup car elle me fait penser à Sarah. Les deux sont beaucoup plus matures que leur âge. Les deux ont aussi la même empathie. Elles s'intéressent aux gens autour d'elles... Elle ne font pas juste semblant. Laurie, tu es une ado formidable et j'adore parler avec toi.

La randonnée

Nous avons fait le chemin inverse de celui fait le 15 juin dernier. L'ascension a commencé par la Falling Water Trail. Les chutes sont magnifiques et nous font presque oublier la difficulté de la montée. Le niveau de difficulté est assez élevé. Le sentier suit la rivière pour plus de la moitié de la distance. Lorsqu'on arrive à la ligne des arbres, il ne reste que quelques mètres avant le sommet du Little Haystack. La vue... Wow! Le reste de l'ascension vers le mont Lafayette se fait sur les crêtes. C'est ce que je préfères de cette randonnée. La vue est magnifique des deux côtés. Des montagnes et des vallées à perte de vue de chaque côté! Il faut passer par le mont Lincoln avant d'arriver à Lafayette. Une belle ascension rocailleuse. Le rythme était bon mais relax. Nous prenions le temps d'apprécier le paysage.

Nous sommes arrivés au sommet du mont Lafayette vers 13h30 et avons fait une pause pour continuer de manger. En montagne, surtout dans une longue randonnée, on mange tout le temps. C'est sûrement une des raisons subconscientes pour lesquelles Edith et moi aimons autant ça. Il y avait beaucoup de chiens hier. Plusieurs jeunes chiens d'un an. J'adore ça. En fait, tout notre groupe aimons les chiens. C'est ce que j'apprécie de la Nouvelle Angleterre, les chiens sont bienvenus partout. Ils font partie intégrante du paysage en randonnée. Ici, au Québec? Pffft! Pas moyen d'amener son chien en montagne. Dans ma région, il y a seulement le Mont Pinacle, près de Coaticook, qui accepte les chiens. Heureusement, la SÉPAQ est en train de repenser son règlement (stupide) contre les chiens. J'ai espoir que d'ici quelques années, nos amis à quatre pattes seront acceptés dans les parcs du Québec.

Nous avons poursuivi notre chemin jusqu'au Greenleaf shelter. Olivier a découvert que la descente est plus difficile que la montée. Ses petites jambes commençaient à le faire souffrir mais le massage de Caroline et la nourriture lui ont redonner des ailes. Les plus vieux en ont profiter pour jouer aux cartes pendant la pause. Edith, Rémi et moi étions sur le point de nous décrocher la mâchoire à force de bailler. Je suis sûr que j'aurais pu m'endormir en 5 minutes si je m'étais étendu sur un des bancs du refuge. Je me serais probablement réveillé, couché en cuillère avec Rémi. :P

Le reste de la descente s'est bien déroulé et nous sommes tous allés manger ensemble à Littleton. Ce fut une journée magnifique en excellente compagnie. Je vous adore les amis. Caroline et Rémi partent pour le Pérou dans une semaine. Je leur souhaite un super voyage avec du beau temps, mais pas trop chaud parce que Rémi, comme moi, ne supporte pas bien la chaleur. Amusez-vous et ramenez nous de belles photos et de bonnes histoires.

J'ai hâte qu'on puisse retourner au mont Lafayette avec toute ma famille. Étienne est encore trop petit et Raphaël n'est pas encore assez en forme pour cette longue randonnée mais il y travaille cet été. Je suis très fier des efforts qu'il fait pour bouger et se mettre en forme. J'ai hâte de pouvoir partager cette expériences avec eux.

Vue à partir du Greenleaf shelter

Comment