BTMT-ete2017-1280104.jpg

Mon entraînement ne s'est pas déroulé comme je l'aurais souhaité cet été. J'ai été ralenti par ma tendinose d'Achille, aggravée lors du demi-marathon de la fête des mères en mai. Nous sommes à la fin du mois d'août et ça commence enfin à aller mieux. Deux autres points ont affecté mon entraînement: l'UTMA et les vacances.

Quand je termine une longue course comme l'UTMA, j'ai souvent une baisse de motivation. Cette année, il y avait aussi une baisse d'énergie. Ça a dû me prendre trois semaines avant de retrouver un peu de vigueur à l'entraînement. Pour les vacances, je m'étais dit que je maintiendrais le rythme cette année mais ça n'a pas été le cas. Pourtant, nous avons fait du camping au New Hampshire et au Vermont et il y avait des sentiers qui partaient directement d'où nous étions. J'ai toujours de la difficulté à laisser Edith et les enfants seuls pendant que je pars m'entraîner. Il faut dire qu'on a fait plein d'activités et que le temps libre était limité. Je me rend compte que l'an prochain, pour mon premier 100 miles, je devrai choisir une course qui est AVANT les vacances.

Le dernier weekend de juillet, pour souligner les 40 ans d'Edith, nous sommes allés faire la Pemi-Loop. Ce fut épique, brutal et extraordinairement beau. 50km avec près de 3000m de D+. 

Au mois d'août, j'ai tout de même dépassé le plateau des 2 000 km et des 50 000 m de D+ pour 2017. Pour le D+, c'était un de mes objectif de l'année alors je suis content de l'atteindre aussi tôt en saison. En comparaison avec l'an dernier, j'ai 627 km et 25 739 m de D+ de plus au 31 août.

Distance par mois

Je suis dans mon dernier bloc d'entraînement avant l'ultra-trail du bout du monde. La dernière semaine a été très encourageante et j'ai vu une bonne progression au niveau de mon efficacité de course. J'ai pu faire le mont Chauve en zone 1 lundi dernier en un très bon temps. J'ai aussi fait la traversée du parc du mont Orford le weekend dernier. Ces deux entraînements ont été un bon boost pour le moral en vue de l'UTBdM. 

Le parcours a changé plusieurs fois et les temps limites aussi. Le dernier changement: la distance est passée de 140km en maximum 30h, à 110km en maximum 20h. Avec 3800m de D+, le temps limite sera très difficile pour moi. La dernière semaine m'a redonné confiance. De toute façon, je n'ai pas de contrôle là-dessus. C'est un gros défi mais tout ce que je peux faire est de me présenter en forme à la ligne de départ et de donner tout ce que j'ai... et ensuite d'en donner encore plus.

Je sais que je ne serai pas à 100%. J'aurais aimé avoir un peu plus de volume d'entraînement dans les deux derniers mois et que mon tendon d'Achille soit en meilleur état. Je n'ai pas peur de l'échec. Peu importe ce qui arrive, ce sera un apprentissage car le but reste tout de même mon premier 100 miles pour mes 50 ans en 2018.

Flying back to training

2 Comments