J'ai eu la chance de passer le long weekend en Virginie pour la course Massanutten 100. Mon ami Vincent m'avait demandé de lui servir de pacer pour les derniers 65km du parcours. Initialement, c'est le rôle que devait jouer Guy mais celui-ci s'est fracturé la malléole externe trois semaines avant la course. Je prenais alors la relève alors que Guy venait comme équipe de soutien.

Le thème de la fin de semaine était l'eau. Il a plu beaucoup dans les jours précédent la course. Dire que le parcours était détrempé ne rendrait pas justice aux conditions réelles. Certains sentiers étaient transformés en ruisseaux et les ruisseaux étaient transformés en torrents. Les coureurs en ont bavé. De mon côté, j'ai passé un super weekend et je vous le raconte en photos.

Départ à 4h00 du matin

Dans la tente avant le départ, tous les coureurs étaient à moitié éveillé... sauf Pierre-Michel, évidemment. Il y avait 13 coureurs du Québec. Comme vous pouvez le voir, il pleuvait beaucoup au moment du départ.

Edinburg Gap - 12 miles

La pluie avait cessé temporairement et le jour se levait tranquillement lors de l'arrivée des premiers coureurs dans le brouillard. Pierre-Michel menait la course avec un américain nommé Matt. On voit Joan qui fait son projet de selfie à chaque ravito

 La brume donnait une belle ambiance :)

La brume donnait une belle ambiance :)

Elizabeth Furnace - 33 miles

Pierre-Michel arrive en premier. Encore tout sourire après plus de 50km. On voit aussi Thomas qui arrive avec son lunch. C'est pas évident de penser à manger quand tu t'occupes de coureurs. On peut aussi voir toute sorte de bêtes sur une course de 100 miles. Steve est en super forme et toujours souriant. Alexandre a fait un vol plané directement dans une roche. Le pauvre aura besoin de points de suture.

Habron Gap - 54 miles

Plus de la moitié du parcours. Pierre s'est perdu mais ça ne l'empêche pas d'avoir son plus beau sourire. J'adore la complicité de Fred et son père. Ils sont beaux à voir. Gilles est le modèle idéal pour un photographe: toujours très expressif. ;)

Le lendemain matin

Plusieurs coureurs abandonneront durant la nuit. Les pieds de Vincent étaient dans un état catastrophique au moment où je devais l'accompagner sur le parcours. Guy et moi avons tenté de "réparer" les dommages et de le remettre sur pied mais il devra abandonner 500m après être reparti. Quand tes pieds trempent dans l'eau pendant 20 heures et que tu cours dessus en plus, c'est assez éprouvant.

Sur les photos, on constate le manque de sommeil et la fatigue. D'ailleurs, Martin a partagé son "lit" avec plusieurs personnes en attendant les amis encore sur le parcours. Malgré la fatigue, le sourire qui s'affiche sur les visages en passant le fil d'arrivée en dit long sur la fierté d'avoir traversé cette épreuve.

Félicitations à tous ceux qui ont pris le départ de cette épreuve. C'était le fun de passer le weekend avec vous. Ça donne une bonne dose de motivation et ça me permet de constater que je ne suis peut-être pas si dérangé mentalement que ça. ;)

2 Comments