Plusieurs de mes amis ou de mes clients, en ostéopathie, me disent qu'ils aimeraient commencer à courir mais ne savent pas trop par où commencer. Mon sens de l'humour douteux me pousserait à répondre: en mettant un pied devant l'autre mais j'ai décidé d'écrire cet article pour vous donner quelques trucs.

Si vous êtes vraiment un couch potato, la première chose à faire est de tout simplement commencer à marcher. Le plus important est de marcher souvent, pas nécessairement longtemps. Une petite marche tous les jours aura plus d'effets bénéfiques sur la santé que deux ou trois longues marches dans la semaine. L'autre point positif, c'est que vous développez une habitude et c'est probablement l'élément le plus important. La motivation peut toujours venir à manquer mais une habitude est ancrée plus profond dans notre cerveau. Est-ce que vous manquez souvent de motivation pour vous brosser les dents? La question ne se pose même pas parce que c'est une habitude ancrée depuis l'enfance. On le fait, c'est tout. Ça devrait être la même chose pour l'activité physique.

Vous avez commencé à bouger et vous voulez passer à la course? Ajouter des petits intervalles de course dans votre marche. La Clinique du Coureur a un excellent programme d'entraînement progressif pour les débutants. Leur site est une mine d'information pour les coureurs de tous les niveaux. Encore une fois, il vaut mieux privilégier plus d'entraînements que des entraînements plus long. Quatre, cinq ou même six séances courtes par semaine diminuent les risques de blessure et contribuent au développement des habitudes.

L'automne est ma période préférée de l'année pour courir.

L'automne est ma période préférée de l'année pour courir.

Dans un monde idéal, tous les nouveaux coureurs devraient faire quelques séances d'initiations avec un entraîneur. La course nous semble naturelle mais comme tout autre sport, il y a des bonnes et des mauvaises techniques. Certaines façons de courir peuvent entraîner des blessures. Le site CourseAPied.ca peut vous aider à trouver un entraîneur qualifié. Si vous êtes en Estrie, je vous invite à entrer en contact avec mon ami Benoît Talbot. Vous pouvez aussi vous informer auprès des clubs de course de votre région. Souvent, les boutiques de courses pourront vous orienter vers des personnes qualifiées. En attendant, vous pouvez tout de même retenir ces quelques éléments:

  • Ayez une cadence de course (nombre de fois que les pieds touchent le sol par minute) de 160 à 180 pas/minute;
  • Courez droit, comme si une ficelle part de votre crâne et vous tire vers le ciel;
  • Essayez de vous détendre et de courir avec le moins de tension possible dans vos muscles;
  • Commencez et terminez vos courses par 5 minutes de marche;
  • Évitez de faire des trop grands pas. Votre pied devrait se poser sous votre centre de gravité;
  • Courez lentement. Vous devriez être capable de tenir une conversation pendant votre course. Si vous ne pouvez placer qu'un mot (généralement de 4 lettres) entre deux inspirations, vous courez trop rapidement.
  • Écoutez votre corps... mais pas trop. Apprenez à faire la différence entre des petites douleurs musculaires normales après l'entraînement et une douleur anormale qui va en augmentant. Consultez dès que vous avez des doutes.

Le plaisir croit avec l'usage. Quand j'ai commencé à courir, je n'aimais même pas ça. Ça m'a pris quelques mois avant que ça devienne plaisant. Maintenant? Je m'emmerde royalement les journées où je ne peux pas aller courir. Ça fait partie de ma vie et j'en ai besoin pour ma santé physique et mentale. Est-ce que c'est devenu une dépendance? Tout à fait mais je l'assume très bien. J'approche la cinquantaine et je suis probablement dans la meilleure forme de ma vie. Insidieusement, la course m'a aussi fait changer des habitudes alimentaires. Mon bilan de santé est meilleur qu'il y a cinq ans et je suis plus heureux. Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis plus équilibré mais ça, c'est une autre question. :P

N'attendez pas à demain ou à la semaine prochaine. Allez marcher dès maintenant. Au plaisir de vous croiser dans un sentier ou sur le bord de la rue bientôt. :)

Having fun in the White Mountains :)

8 Comments